Cette année, le père noël m’a amené un fer à repasser. Et le pire c’est que c’est moi qui le lui avait demandé. Non pas que j’ai décidé de repasser mon linge, pour ça il faudrait déjà commencer par le plier (bah oui, j’suis pas parfaite et ça se conserve aussi bien en tas qu’en pile, il suffit, de prendre du coton !).

Et pour étrenner mon nouveau fer (ou tout du moins, apprendre à se servir de cet engin inconnu pour moi), j’ai testé la conception de biais !

Et là, j’arrive au but de ce message. Mon atelier « rénovation de veste afin de lui donner une seconde vie ». Après environ 7 ans de bons et loyaux services, ma veste-en-solde-de-la-fac commençait à devenir sérieusement HS, en témoigne la couleur vert-kaki-délavé et les bouts des manches tout déchirés.

veste_2

Une opération « teinture » pour commencer et me voilà dans le vif du sujet.

Ne trouvant pas de biais assorti au tissu choisi, je me suis lancé dans l’opération « je fabrique mon biais » pour laquelle un fer à repasser est indispensable. (Pour les connaisseuses, je n’ai pas coupé le tissu dans le biais mais dans le droit fil)

Opération biais en 3 étapes : découpage, pliage, repassage….

SDC10064 SDC10066 SDC10067

 

Quelques coups de pédale de machine à coudre plus tard, voici le résultat.

IMGP0019 IMGP0017 IMGP0020